AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 10. Almanach de l'Abbé Té, Décembre 2009.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minuit
BTcienne
BTcienne


Localisation : Entre 11h et 1h du matin...

MessageSujet: 10. Almanach de l'Abbé Té, Décembre 2009.   Sam Jan 09 2010, 19:50

La Playmate du Mois







Le Plus Beau Carnet du Mois



http://labt.forumactif.org/carnets-de-peche-f5/le-carnet-de-dual-taper-adieu-cailloux-t84.htm

Merci à Jean-No pour ces beaux amours blancs



Le Dicton Foireux du Mois







Le Petit Coin Régional



La Corse, Île de Beauté
( avec l'aide de Cacouette )







Située en mer Méditerranée, la Corse est une terre de contrastes, entre ciel et mer, bordée d'immenses plages et de forêts.

Surnommée " île de Beauté ", la Corse avec ses 8 722 km² pour environ 295 000 habitants, est superbement bien préservée.

Le littoral et l'intérieur de l'île ont tous les atouts pour séduire les sportifs, les passionnés d'espaces sauvages
et de lieux authentiques, mais aussi les amateurs de farniente.


1. L'Île Montagne







Véritable " château d'eau " avec ses 1 375 km de cours d'eau ( sources thermales, cascades, piscines naturelles,
rivières poissonneuses et lacs de montagne ), c'est l'île la plus montagneuse,
la plus verte et fraiche de toute la Méditerranée.

Avec 120 sommets au dessus de 2 000 m, enneigés en hiver, comme le Monte Cinto et ses 2 720 m, la Corse
est une " montagne dans la mer ", où les paysages dantesques de pics, d'aiguilles
et de lacs alternent avec de vastes plateaux paisibles.







Cœur de la Corse, la montagne est la gardienne de ses traditions et de son identité, dans un cadre naturel de villages aux robustes maisons de pierres.

À 200 km, vous trouverez la Côte d'Azur, la Toscane mais aussi la Sardaigne.

Elle se trouve d'ailleurs avec la Corse, sur une micro-plaque continentale, séparée de celle de la France et de l'Italie appelée Coso-Sarde.



a. Son Parc Naturel







Créé en 1972, C'est un syndicat mixte qui regroupe, outre la Collectivité Territoriale de Corse et les 2
départements ( 2A et 2B ), un total de 143 communes.
Sa superficie est de 3 500 km², soit le tiers de la superficie de la Corse.

Sa mission est la préservation et la valorisation du patrimoine naturel, culturel et paysager.
C'est un vaste réseau de 1 500 km de sentiers à la carte qui a été mis en place, pour découvrir toutes les couleurs et contrastes de l'île.



b. À la découverte du GR 20







Considéré comme le plus beau et le plus prestigieux sentier de randonnée de haute montagne d'Europe, l'itinéraire du GR 20
traverse la Corse en épousant la ligne de partage des eaux de l'île.

Dans l'esprit originel du GR 20, ce parcours est destiné aux amoureux des grandes randonnées et des grands espaces,
ayant une bonne condition physique et une très bonne connaissance du milieu montagnard.



2. Une Nature Préservée







Les richesses touristiques de ce véritable continent miniature reposent incontestablement sur son patrimoine naturel.

La Corse ne ressemble pas à l'idée que l'on se fait des îles de Méditerranée car aucune autre n'est aussi verte que la Corse :
des forêts de pins Laricio, dont l'Office National des Forêts gère 1 455 km², aux lacs de montagne,
couleur émeraude, en passant par le maquis parfumé, les alpages rafraîchissants
ou les vignes de ses terroirs.

Les 25 cours d'eau qui la sillonnent en font l'île la plus irriguée du bassin Méditerranéen.
De surcroît, la Corse s'offre le luxe du littoral le plus varié et le plus riche
sur une longueur totale de 1 000 km.



a. Pour la préservation de ses richesses







L'île offre au visiteur tout le meilleur de la nature : une faune opulente, les senteurs enivrantes de sa flore diversifiée, comptant
nombre d'espèces endémiques ( truites ) ou encore les couleurs captivantes de ses sites.

Pour veiller à cet équilibre, outre le parc naturel régional de Corse, 5 réserves naturelles et un parc marin international
ont été créés pour la protection d'une flore et d'une faune uniques et fragiles.




Réserve Naturelle de Scandola



La notion de respect instauré dans les relations entre l'homme et l'environnement naturel est un facteur
déterminant pour la pérennisation de sa protection.

C"est pour cela que ses sites et ses réserves ont fait l'objet d'une reconnaissance nationale ( en faisant partie du Projet
Européen Natura 2000 ) et d'une inscription au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.



3. Ses Trésors







Eaux cristallines, immenses plages de sable fin, petites criques désertes ou falaises granitiques peuplées
d'oiseaux marins sur plus de 1 000 km de côtes, la Corse offre une variété de
paysages marins uniques en Méditerranée.



a. Plages de Rêve







Sur plus de mille kilomètres de côtes, c'est une successions de sites et de plages magnifiques où il fait
bon se baigner, pêcher, plonger, où se promener.

Au nord-ouest, les plages des Agriates, accessibles par le maquis, sont parmis les plus sauvages de l'île.
Plus au sud, autour de l'île Rousse, les plages de la Balagne déploient leur bleu turquoise
sur fond de roches violemment colorés.

Que vous soyez dans le Golfe de Porto, à Bonifacio ou à Porto-Vecchio, vous serez charmés par
ses délicieuses plages entrecoupées de criques.



b. Sa faune et sa flore







Avec plus de 2 000 espèces végétales, la Corse vous éblouira de couleurs.

L'île offre également une multitude d'espèces d'oiseaux ou de mammifères : Cormorans huppès, girelles, mérous,
corail rouge, tortues d'Hermann, sittelles de Corse, mouflons, gypaètes, barbus...







La richesse de la faune insulaire a justifié l'établissement d'une liste d'espèces protégées comme le mouflon,
les 24 espèces de chauve-souris, le balbuzard pêcheur, l'aigle royal...

Elle voit malheureusement disparaître sa population de papillons du fait d'un trop grand nombre
d'incendies qui ravagent chaque année les forêts.


4. Les Tourments de l'Histoire







Le ciel de l'histoire de la Corse est un ciel d'orage, tourmenté, violent, traversé par les éclairs des invasions.

Un ciel où les moments de paix, d'un calme trompeur, sont vite déchirés par l'explosion des convoitises étrangères.

Victime de sa position géographique comme de l'éclat de sa beauté, l'île a longtemps été contrainte malgré sa pugnacité,
d'abandonner ses rivages aux envahisseurs que la mer, sans cesse, ramène à elle, la contraignant ainsi
à se forger dans l'adversité, un tempérament aussi solide que le granit dont elle est issue.

Il y a beaucoup de dates clés dans son histoire, mais la Corse doit à chacun de ses envahisseurs successifs, des apports nouveaux.

Ainsi, de l'époque Romaine date la découverte des sources thermales et ainsi, l'établissement de Thermes.



a. La Tête de Maure







Les Sarrazins ( Maure ), ayant fait une rébellion face aux morts, seraient à l'origine du symbole de la Corse.

Cet emblème n'est pas né dans l'île mais fut importé par les Rois d'Aragon, qui servi un bon siècle.
Mais c'est seulement en 1736 qu'il apparu sur le drapeau officiel de la Corse.
Ceci grâce à un aventurier, le Baron allemand Théodore de Neuhoff, dont la popularité fut immense en Europe.

Mais c'est avec Pascal Paoli que le drapeau à Tête de Maure devient l'emblème officiel de la nation Corse.
Cet homme, auquel beaucoup reconnaissent l'étophe d'un chef d'état, sera le général d'une Corse libre et indépendante pendant 14 ans.
Il décide alors de transformer légèrement la Tête de Maure en installant son bandeau sur le front ( il était à l'origine sur les yeux ).



b. L'intégration à la France







La Corse, seule île indépendante de Méditerranée, demeure cependant militairement fragile.

La France qui a vu, au prix d'une politique ambiguë, son influence grandir sur la Méditerranée en général et sur
Gênes en particulier, se voit céder la Corse en 1768 par le traité de Versailles.

La résistance armée opposée par les Corses de Pascal Paoli s'achève avec la défaite de Ponte Novo, le 8 Mai 1769.

Le 15 Août 1769, naît Napoléon Bonaparte.

Exilé pendant 21 ans en Angleterre, Pascal Paoli marquera son retour en 1794, par la création d'un royaume éphémère anglo-corse qui ne vivra que 2 ans.

Dans l'intervalle, le 30 Novembre 1789, un décret proclame la Corse " partie intégrante de l'Empire Français ".

L'intervention des troupes françaises puis, les campagnes victorieuses de Napoléon, resserreront les liens avec la France, qui
avec son Empire Colonial, deviendra rapidement une terre d'émigration.



5. Patrimoine, Culture et Tradition







La singularité de la Corse tient aussi à son patrimoine, véritable reflet de son histoire complexe.

Cette histoire se lit aussi bien dans les menhirs anthropomorphes de Filitosa que dans les citadelles génoises du littoral
ou dans les églises de Castagniccia aux riches ornements baroques.

Sa culture vivante perpétuée par des siècles de coutumes, trouve toute son expression dans les voix, la musique ou l'artisanat d'art.



a. La Reconquête Culturelle







La culture Corse s'est découvert ces dernières décennies, d'autres sources d'inspiration avec d'autres acteurs,
plus jeunes et plus soucieux d'authenticité et de folklore.

Dans le sillage d'une revendication identitaire, un mouvement de ré-appropriation culturelle attaché aux valeurs traditionnelles,
Le Riacquiqtu, a su défendre les traditions d'une société et, avant tout, son premier mode d'expression : la langue.



b. La Langue et la Musique.







Autrefois langue orale uniquement, mélange d"origine latine et italiennes, le Corse est aujourd'hui considéré comme une langue à part entière.
Longtemps prohibée, la langue est aujourd'hui enseignée partout.

À travers cette langue, ce sont des traditions, des croyances et toute une culture ( chants sacrés, polyphonies )
qui s'expriment de plus en plus fortement.



6. Le Terroir et la Gastronomie.







Riche par son patrimoine, la Corse est également riche de traditions vivantes où la gastronomie tient une place de 1er ordre.

l'élevage et l'agriculture traditionnels fournissent, au fil des saisons, le principal de la production
agro-alimentaire insulaire qui a fait la réputation de l'île.

Aussi les saisons tiennent-elles toute leur place dans l'expression de l'art de vivre Corse : la gastronomie.

Une gastronomie où l'authenticité des productions du terroir côtoie la qualité de l'élaboration de ses produits.
Les vins, dont certains très réputés, en défendent les couleurs.
À l'élevage et à l'agriculture, la chasse et la pêche ajoutent, toujours selon les saisons, leur lot de saveurs.


Ce qu'il faut goûter :


- Les poissons de la pêche locale ainsi que l'incontournable " bouillabaisse " ;

- Les 9 productions de vins A.O.C qui rivalisent en crus riches en arômes et en saveurs ;

- La charcuterie Corse, comme la Coppa ( échine de porc ), la Figatellu ( saucisse de foie ), le Lonzu ( filet de porc ) ou le Prisuttu ( jambon cru ) ;
Très réputée, elle doit en grande partie son goût à la qualité des porcs élevés en liberté.







- Les fromages, de brebis et de chèvre, tel que le Brocciu, préparation délicate à base de petit lait de brebis
ou de chèvre, bénéficiant d'une Appellation d'Origine Contrôlée ;

- La farine de châtaigne, de fabrication artisanale, servant de base à de nombreux plats et pâtisseries ;

- L'huile d'olive, savoureuse et saine, elle témoigne d'une tradition Méditerranéenne où l'olivier fut roi ;

- Le miel, dont l'extraordinaire variété des fleurs du maquis confère à ce miel, un goût tout à fait particulier ;
Le miel Corse bénéficie également d'une A.O.C ;

- Les autres produits comme les agrumes, la noisette, la biscuiterie, la confiserie ou les liqueurs artisanales.
Sans oublier bien-sûr les moules, les huîtres et les truites des étangs de Diana et d'Urbinu.







La recette du Mois



La Vosgienne



Mon choix, pour ce mois de décembre, n'a pas été très difficile.
Il fallait un gâteau somptueux pour les fêtes et ça ne pouvait être que lui !!!







Ce magnifique gâteau est un peu difficile et long à faire mais le jeu en vaut la chandelle !!
Il fera un superbe dessert sur votre table et vos convives vous féliciterons sans soucis !!!



Ingrédients pour 8 personnes :


Le biscuit au chocolat :


8 oeufs
400 g de sucre 50 g pour les blancs en neige
200 g de farine
4 cuil. à soupe de cacao amer
1 pincée de sel


La chantilly :


1 L de crème fleurette, entière et liquide
4 paquets de fixe chantilly
4 paquets de sucre vanillé
250 g de griottes en sirop
4 cuil. à soupe de kirch
1 tablette de chocolat noir pour les copeaux

1 cercle à pâtisserie ou un moule à fond amovible de 22 ou 28 cm
1 batteur électrique
2 ou 3 grand saladier bols
1 feuille d'alu coupée en rond de la largeur du moule





1. Faites les copeaux de chocolat en utilisant un économe ou une râpe à fromage.
Mélangez le sirop de griottes et le kirch dans une assiette creuse.







2. Préchauffez votre four à 180°C.
Réservez un saladier et les palles du batteur au frais pour la chantilly.

3. Fouettez les jaunes d'œuf avec le sucre jusqu'à doublement de la masse.
Battez les blancs en neige ferme avec une pincée de sel et ajoutez les 50 g de sucre au fur et à mesure.
Ajoutez alors rapidement un quart des blancs au mélange jaune / sucre. Mélangez.







4. Ajoutez la farine et le cacao et incorporez délicatement le reste des blancs en neige.







5. Versez dans le moule préalablement beurré et fariné et enfournez pendant 45 - 50 minutes environ.

6. Sortez le gâteau du four et laissez-le refroidir 10 minutes avant de le démouler.
Réservez.

7. Préparez la chantilly en versant la crème froide dans un saladier. Préparez le fixe et le sucre vanillé.
Battez quelques minutes la crème et ajoutez le fixe et le sucre. Continuez à battre jusqu'à consistance ferme.







8. Coupez la génoise dans la hauteur en deux ou trois, avec un couteau à grande lame fine.
Imbibez chaque partie de génoise de sirop de griottes et de kirch.







9. Tartinez de crème chantilly sur 1 cm environ puis garnissez de cerises.







10. Posez la seconde partie de la génoise et recommencez.
Recouvrez de la troisième partie (si trois parties il y a...) et enrobez le tout avec le reste de la chantilly.







11. Décorez avec les copeaux de chocolat et les cerises.
Gardez la vosgienne au frais jusqu'au moment de servir.







Bon Appétit !!!!







Les Vidéos du Mois



http://www.koreus.com/video/ifaw-elephant-atterrissage.html

http://www.youtube.com/watch?v=fnZkjrpqaAM



Le Beau Mec du Mois







Joyeuses Fêtes !!!!!










_______
Beer or not to beer, that's in the pression !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
10. Almanach de l'Abbé Té, Décembre 2009.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Binouz' Team Concept ::  :: LES AUTRES FORUMS :: Les évènements passés :: Les Almanach-
Sauter vers: