AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Sanchez
BTcien


Localisation : Villars les Dombes

MessageSujet: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Dim Juin 10 2007, 22:53

Bonjour,
Joe, William, Jack et Averell seraient fiers de notre initiative.
Et oui, tel les frères Dalton, nous avions décidé de nous retrouver à 4 sur les bords de Saône.
Non pas pour y attaquer des trains mais pour y cotoyer quelques silures.
Nous arrivons donc au petit matin de ce dimanche annoncé ensoleillé. Rapidement, nous installons nos bouées. Il faut gagner du temps afin d'être fins prêts au lever du jour. Alors on tente l'impossible et ...on y arrive: Tendre 3 cannes à la fois.

Tout est calme quand Gilles se rend compte que les calamars ont bien dégivré sur le bateau. Mais quelle puanteur !
Il faut alors vite nettoyer le bateau



Il est 8h30, et nous faisons notre premier poisson. Ne dépassant pas le mètre, il est vite remis à l'eau et on ne me laisse pas le temps d'immortaliser cet instant. Pas de photo et j'en suis navré.

Puis le deuxième. Ahhhhh, un beau poisson de 1,60m ! Cette fois, pas question de le laisser partir sans avoir posé.
1, 2, 3 chiiiiiiiiiiiiise



Le troisième sera encore plus beau et sera la fierté de notre vétéran: Gilles.
Il livre un combat comme nous en rêvons et accuse 1,96m.



Mme Silure, acceptez vous de prendre pour ..... ici présent ?
Mr Gilles, acceptez vous ......... ici présente ?
Et ils se sont dit OUI !



Mais qui a dit qu'il avait une sale gueule ?



Pas vraiment inquiet ce poisson!



Quelques nénuphars feront bien son bonheur pour s'y réfugier



Et un quatrième poisson alors que nous cassions la croûte. Plus petit soit, mais il est lui aussi admiré .
Un petit coup de mètre et le verdict est annoncé :1,21m



L'après-midi se termine et nous avons de la route. On envisage de clore cette partie de pêche quand ....Biiiiiiiippppppp

Et voila le petit dernier : 0,92m




Allez les Dalton, nos Luckies Luque nous attendent à la maison...

Mais ce même jour, Catfish a lui aussi marqué nos mémoires.
Bien décidé à inaugurer sa dernière Sealine, Jean Cristophe se rendit ce dimanche matin sur le Rhône à St Vallier.
Dès les premières dérives, il touche un premier poisson.

Après quelques minutes de combat, un beau silure de 1,44m est présenté pour la photo.



Les fosses de la régions lui sont familières et décide ensuite d'exploiter " le trou des gros ".
Placant habilement son embarcation, il commence sa dérive l'oeil figé sur le sondeur.
Ils sont là ! Oui, quelques echos trahissent la présence de beaux poissons et soudain, l'un d'entre eux semble s'interesser au leurre.
Il monte et ...c'est la touche.

C'est ainsi que son deuxième poisson de 1,88m est sorti.




Bien, la canne a montré sa fiabilité, le pêcheur ses compétences alors le poisson doit repartir.




A bientôt Moustache ..

Au Silure Club , nous avons des pêcheurs soit ! mais aussi de bricoleurs. Des vrais !
Lui, c'est Yvan et il nous propose un bricolage qui permet de placer vite fait une sonde d’échosondeur sur une barre inox d’un bateau. Ce système est complètement amovible et très facile à repositionner. Ainsi vous pouvez vite fait installer un deuxième écho pour une pêche à deux (chacun son post…). Voilà les photos en dissent plus :






Pour la partie technique :
- Une articulation Plastimo
- Un morceau de canne au coup (adaptez le bon diamètre)
- Un bout de tube d’évacuation (blanc sur la photo diamètre 40mm)
- Un bout de Sandeau
- Une embase grise taillée sur mesure et collée sur le tube blanc. Cette embase sert de détrompeur et permet une fixation du tube blanc pour éviter sa rotation.

Que cela vous donne des idées et surtout, bonne pêche.
Ce qu'il fit aussitôt...
En effet, petite balade à Vernaison, ce mercredi 2 Mai jour des enfants…
Allons à la pêche à la mouche pour taquiner le Chevesne…
Commençons la balade avec une petite perche toute mignonne qui a bien voulut goûter de la nymphe dorée…



Puis, au détour d’un recoin voilà gros Chevesne qui mordasse sur une sèche en poil de chevreuil…



Quel magnifique paysage avec ces lones!





Trois cygnes qui passent, une petite pensée pour notre ami Philippe… cygne cygne cygne Ha la la...




Mai ! Le mois par excellence pour la pêche à la mouche. Et aussi le mois des jours fériés.
Au Silure Club, nous savons apprécier ces longs week-ends et à l'occasion de ces quelques jours de repos, une destination en Camargue fût décidée : Le S.C.R. Team est de sortie !
Certains avaient fait le trajet dès le vendredi. Pour moi, samedi fût le jour J.
Dès 7h00, je suis chez Denis. Le matériel est chargé et nous prenons la route. Quel bonheur d'être passager: je peux savourer mon café à volonté !

En fin de matinée, nous arrivons au pays des silures.



Pas de temps à perdre. Nous avalons un casse croute, et commencons par une pêche à l'octopus.
De longues dérivent confirment l'absence de poissons. Oui, le secteur ayant été très pêché ces derniers temps, les silures sont devenus méfiants.



Peu importe. Si le comportement des silures est changeant, nous allons adapter les techniques. La bouée seraient-elles la méthode miracle qui va nous sauver la partie de pêche ?



Comment rester insensible à un tel décor ? Plus rien ne compte. Il n'y a plus que vous et ....la nature.



La nuit est marquée par plusieurs départs, mais seulement 1 seul poisson est sorti.
1,50m pour une première nuit, nous convient.



Nous rentrons au camping, pour y retrouver le reste des troupes.
Nous ne pouvons nous empêcher de sourire à la vue de l'embarcation de l'Ardechoix.
Aurait-il décidé de crier son amour pour son département en y laissant sa plaque numérologique sur le bateau?



Et cette nuit à aussi été bénéfique pour les autres collègues.
Gilles a rencontré un ami de 1,97m.



Pour Charly aussi , la nuit à connu un véritable succès.
Un beau poisson de 2,07m a été sorti



Nous pourrions penser que le palmarès s'arrête ici. Mais il n'en est rien.
Julien nous présente son 1,97m.



Et puis pour cette première nuit, nous posons pour la photo de famille histoire d'honorer le poisson de 0,90 m d'Yvan, ajouter à celui de Thierry qui mesurait 0,90m, sans oublier celui de Gilles de 1,18m et le dernier silure de Charly de 1,60m.

Denis, Pascaline, Philippe, l'Ardechoix, Charly, Yvan, Hervé, Gilles, Pierre, Thierry et Julien comptabilisent 8 poissons.




L'après-midi est consacré à la pêche des vifs. Denis semble bien motivé !



Il est temps de préparer le matériel pour une nouvelle expédition nocturne. C'est alors qu'un évênement inattendu....une visite ...des amis...du bonheur !
Oui, les 2 Seb et Philippe ( Le Breton ) venus spécialement me saluer. C'est tout d'abord pour moi un bonheur de rencontrer Le Breton qui partage nos post sur notre forum et quant aux Seb: Ils n'ont plus à prouver leur savoir vivre, allant jusqu'à nous procurer des vifs.
Puis pour ce dimanche soir, Denis et moi même sommes conviés par nos amis pour une cession ensemble.
Nous remontons le Rhône pour nous installer sur un poste que connaissent bien les 2 Seb.




La nuit ne sera interrompue que par un petit silure de 1m que je remettrais aussitôt à l'eau.
Au matin, alors que nous plions: Driiiiinnnng !
Un ami de Seb est en plein combat un peu plus haut avec un poisson depuis 20mn .



Et après 30 minutes de combat, tout le monde est d'accord pour dire que ce poisson de 2,32m est exceptionnel.



Nous sommes lundi matin et il nous faut retourner au camping. Là, tout le monde m'attend pour les photos. Et oui, la pêche à la bouée a encore donné de bons résultats:
Yvan avec 1,40m et 1,20m; Gilles avec 1,91m et 1,58m; Thierry avec 1,57m, 1,33m et 1,10m; Julien avec 1m, Philippe avec 1m, Hervé avec 1,04m, 1,20m, 1,50m, 1,59m, 2,11m; Charly avec 1,84m
soit pour cette deuxième journée : 15 poissons



C'est la dernière soirée. Chaque équipe part s'installer selon ses convictions.
Yvan et Thierry deviennent inséparables; Pierre et julien accompagnent Charly, Gilles et Hervé repartent sur le même poste que la veille, et pour finir Denis et moi même descendons plus bas que le camping.

Oh oh, le lit de Sancho ( moi ) !



Il est 3h20 quand soudain : Biiiiipppp.
Le détecteur de Denis devient fou. Le fil se déroule et ne semble plus s'arrêter.
Je saute dans la barque pour venir récupérer mon coéquipier. Le combat va se terminer sur l'eau et ...dans le noir . Que du bonheur !
Apres 20mn, nous mesurons un beau silure de 2,09m.
J'avais pensé à tout sauf devoir me mettre à l'eau. Elle est froide !!!



Au camping, une autre bonne nouvelle nous attend. Un poisson record a été pris par ....
...par Thierry !



Fier de nous montrer sa gueule ou, comme il dit :
"- On pourrait y mettre une marmitte pour y faire cuire des pates "
Mais le voici à présent sur toute sa longueur. Un exploit de 2,33m. Oui, un véritable colosse.



Beuuurrrkkk ! Y n'est pas propre le gars ! Y n'est plein de le mucus de le silure.



Par contre, on ruse du côté des " beau sourire " hi hi hi .
Et oui, pourquoi se salir alors que l'eau est proche. Et puis, présenter un 2,14m dans l'eau est tout à fait convenable.



Nous avons ce jour là, féliciter également Yvan avec son poisson de 1,20m; Gilles avec 1,34m; Hervé avec 1m, 1,25m et 1,72m.
Pour cette troisième nuit, nous comptabilisons donc 8 poissons.

Le Silure Club Rhodanien Team gardera un souvenir intact de cette sortie à Sylvéréal ou 31 poissons ont été sortis .

Au revoir Camargue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silureclubrhodanien.free.fr
Philippe Sanchez
BTcien


Localisation : Villars les Dombes

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Dim Juin 10 2007, 22:54

Alors que nous avons retrouvé notre confort et notre travail, Marc quant à lui continue les prises à Sylvéréal.

La première journée est consacrée à la prise des vifs.




Avec le mistral, les dérives sont rendues délicates . Il faut donc calculer et rectifier la trajectoire constament pour faire de bons passages. Et ça le fait puisqu'il va prendre un premier silure : Un monstre..suivi de 11 poissons de même taille




Le suivant n'est guère plus gros mais quel plaisir!




Enfin, les poissons de taille honorable commencent et celui ci accuse 1,40m.




Un autre passage sur la fosse est touche , et encore un poisson de petite taille mais cette fois de couleur orangé.



Le séjour se termine. C'est donc la dernière soirée de pêche pour notre ami. Les décors de Camargue nous comblent de bonheur.




Alors que le soleil tombe sur l'horizon, le bouchon semble être bien actif et dérive anormalement. Il remonte le courat puis s'enfonce loin, très loin.
Marc ferre et combat son ultime poisson de la semaine.

C'est donc un poisson de 1,60m qui viendra conclure ce séjour.




De cette sortie, Marc retiendra la rencontre avec des gens sympathiques, les clichés avec quelques poissons et la présence d'une météo clémente et chaude.
Et comme il dit :
-" que demander de plus que du bonheur ! "



Au Silure Club, personne ne peut ignorer les belles prises de Fred.
Celui qui, a chaque sortie, nous démontre son talent de carpiste.



La nuit, il reste en eveil pour capturer encore de belles carpes.





Pour un non initié comme moi, personne ne peut rester indifferent face à de tels poissons. Oui, je revendique ma passion pour les silures mais je sais apprécier de belles carpes.
Bravo Fred !



Je ne vais pas vous présenter Yvan . Oui, c'est le Géo Trouvetou de la pêche .
L'ouverture pour lui, s'est effectuée aux leurres sur le Rhône à Vernaison.
Et son poisson nageur a eu raison de 3 petits silures .





Je souhaite à présent vous présenter Billy.
Sa regularité sur les bords du Rhône commence à porter ses fruits.
Ce matin là, fut sa plus belle matinée de pèche au silure... En effet tout s'y prettait, les vifs étaient prêts depuis 15 jours, un soleil magnifique, pas un brin de vent, et une eau a 21,5°C. Toutes les bonnes conditions étaient réunies pour un véritable succès!
La pêche commenca dès 6h45, et a 8h00 il comptait déja 10 silures. Mais son stock de vers et de vifs est épuisé: Il doit se résigner à rentrer.
Mais peu importe...car le succès est là et son record tombe : 1,25m puis un autre magnifique silure de 1,50m.



A la fin de son récit, je suis touché par ses dernières lignes qui s'adressent aux personnes de notre forum :
-" Merci encore pour vos conseils à tous, ils ne sont pas rentrés dans l'oreille d'un sourd!!! "



Voici les compte-rendus de trois sorties sur des parcours différents pour une sympathique rivière manifestement à grosses farios que nous fait découvrir Aupetitpec.

1ère sortie :

Comme il l'avait mentionné hier soir, il enfile pas trop de bonne heure ce matin pour un petit tour dans le département de l'Allier, tout proche, histoire de poursuivre ses découvertes halieutiques. Le temps s'est tourné au beau alors que météo France annonçait de la pluie, que demander de plus dans l'immédiat.
Direction une première petite rivière. 1er constat, il est à côté d'une pisciculture. Regard pivotant sur 360°, non, il ne voit pas ici ou là de panneaux signalant une réserve ou une propriété privée.
Il débute donc, mais où sont les teignes alors qu'il est sûr de les avoir emportées.
Introuvables, la situation l'agace un peu, puis décide de pêcher aux larves de trichoptères sans fourreau. Aussitôt lancé que les touches pleuvent ... de gardons, goujons, vairons, mais pas de truites. Et puis, ce coin avec cette pisciculture ... Bref, comme il n'est pas tranquille, il décide de prospecter la partie haute d'un autre petit cours d'eau qui lui avait valu quelques surprises il y a deux semaines.

Mais ???, le débit est déplorablement bas. Et en plus, toujours la même chansonnette, vairons, etc. La situation ayant le don de l'énerver d'avantage, il décide de plier les gaules pour pêcher le cours d'eau principal, après avoir observé une nuée d'éclosions ...



... dans une période printanière toujours aussi resplendissante.



Mais avant de quitter les lieux, il se décide à capturer quelques (quatre) vairons pour dandiner un petit peu. Depuis le temps d'ailleurs qu'il n'a pas essayé ... à tort peut être se dit il .

La chose faite, il fait une courte transhumance et le voilà presque à nouveau au bord de l'eau quand la dandine new look (autrement dit nouvelle mouture) se prend dans le siège de la voiture. A l'énervement précédent succède la résignation, obligé de raccourcir l'empile pour ligaturer.

La rivière est belle.



A peine, pose t il le vairon dans mon premier courant qu'il enregistre une attaque violente avec un combat tout aussi énergique. La superbe truite lutte pour se sortir d'une mort qu'elle croit certaine et lui, se bagarre pour voir ses magnifiques points rouges cerclés de blancs. Mais déception, elle se décroche alors qu'il la croyait sienne juste le temps d'une photographie.

Et puis, consternation, il en loupe encore 6 autres, avant de casser sur l'impensable. Celle d'une taille approximative qu'il ne pouvait imaginer toucher au cours de cette partie de pêche.

Avec grands regrets, il nous narre la scène : prospectant le bas d'un superbe courant, une première fario tape dans le vairon. Alors qu'il a progressé de deux mètres environ, un autre poisson s'y frotte, mais pas de même taille. A ce stade, il est encore confiant car la tête du pool n'est pas atteinte. Alors qu'il s'en rapproche tout doucement, il a une attaque foudroyante avec un départ en aval. La canne se cintre fortement. Se rendant compte tout de suite qu'il s'agissait d'une très belle il court à la descente canne haute pour reprendre le dessus à l'endroit dégagé. Alors qu'il lui semble avoir la situation en main, le poisson qui se trouve dans 20 centimètres d'eau repart de plus belle pour tenter de se réfugier sous un arbre immergé. Alors que la canne se met à plat, il tente le tout pour le tout en bridant le poisson au maximum, provoquant une superbe chandelle de sa part suivie d'une casse, tenez vous bien, de l'empile en tresse au bout de laquelle était fixé le triple, et à son noeud de fixation. Des scènes comme ça, avec des poissons qui au bas mot faisaient plus de 45 centimètres, il ne peut dans sa vie de pêcheur les compter sur ses dix doigts. Consterné, il est resté figé 5 bonnes minutes à regarder le poste où la belle avait eu raison de son entêtement. Un lieu que, dégoûté, il n'a même pas photographié.

Et puis, n'ayant plus de vairons, il a continué au toc, puis à la cuiller et au devon-mouche à la grande canne, sans aucun résultat.

Il quitte donc ce cours d'eau avec un esprit revanchard tout en tirant une autre leçon : ne pas abandonner trop vite la dandine pour les appâts naturels ...



De retour, après avoir raconté cette matinée à madame, il retrouve soudainement ses teignes dans son gilet de pêche. Serait grand temps que tu retournes chez l'ophtalmo, mon cher Aupetitpec !

Sur l'idée d'une nouvelle prospection de ce cours d'eau dans les jours venir, il file l'après-midi avec sa fille prendre quelques vairons ...



D'ailleurs, elle se débrouille pas mal cette petite !!! flower.



Anecdote : Il comptait bien nous montrer (de loin pour l'instant) une image de cette nouvelle monture, mais tellement dégoûté, qu'il a laissé tomber. Qui sait, peut être la prochaine fois

2ème sortie

Ce n'est pas la délicieuse petite sortie faite avec Yves et son fils hier (voir présentation de Flo23), qui n'a pu effacer de sa mémoire cette superbe truite loupée sur casse samedi matin.

Donc, une seule idée en tête aujourd'hui, retourner dans ce cours d'eau pour voir le potentiel qu'il recèle exactement. Y a-t-il ou non de gros poissons ?

Il part donc avec seulement 3 vairons car, malheureusement, les 10 autres ont sauté du bac durant la nuit écoulée, le privant de ce fait d'une précieuse réserve.

Sur place, il jette mon dévolu sur le parcours situé immédiatement en amont du précédent.



La rivière est belle malgré une inexorable dégradation du milieu. Et il faut attendre cinq minutes avant de louper un premier poisson. puis dans la foulée de capturer cette magnifique mouchetée ...



... qui a fait du mal au vairon.



Poursuivant, il enregistre 5 loupés dont encore une fois un gros spécimen. Mais la déception est moindre car il n'a pas vu le poisson. D'autre part, il fait sortir de dessous les vèges 4 autres truites magnifiques qui dans un grand moment de lucidité sans sont allées sans goûter au met ; ceci pour clore par une mignonnette prise au cours de la partie.



Certitude : il y a bien de grosses (voir très grosses truites) dans ce cours d'eau qu'il faudra qu'il prospecte sur ses autres parcours.



3ème sortie :

Inlassablement, il poursuit sa prospection de ce cours d'eau pour dénicher les gros poissons.

A son désavantage ce matin, les eaux sont particulièrement teintées. Cependant, il voit 11 poissons, pour 8 touchés et 3 de pris.

Par ailleurs, cette sortie aura été particulièrement fructueuse car elle m'aura permis de découvrir exactement où il faut placer le triple sur la nouvelle monture pour louper le moins.

En images :

La première fario.



La seconde sous toutes ses coutures.







Et la dernière.



Pour finir, notre ami Aupetitpec conclut :
-" Dommage que les très grosses n'étaient pas au rendez-vous.
Bien sûr, elles sont toutes reparties chez elles
."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silureclubrhodanien.free.fr
Philippe Sanchez
BTcien


Localisation : Villars les Dombes

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Dim Juin 10 2007, 22:55

Antoine et Christo sont de grandes personnalités au SCR. Il figurent parmis les plus assidus et les résulats sont probants.
Après une cession sans résultat, s'installent le doute, les incertitudes et les questions.
Vendredi en fin d'après midi, la décision est prise et un peu tard ils partent à la pêche, mais n'ont pas d'appat. Alors direction le magasin fournisseur pour y acheter quelques bouillettes.
Il est assez tard et n'ayant pas prémédité cette sortie, ils doivent se rendre à l'évidence qu'ils n'ont pas non plus de provision et devront se satisfaire de boites de conserves..
Installés la nuit tombe et il commence à pleuvoir tandis que le vent du nord entre dans leur abri de fortune.
Ca commence assez mal !!!
La nuit est calme très calme, cependant vers quatre heures, un premier départ sur une des cannes. Incroyable !
Le combat débute c’est puissant très puissant! Le poisson ne veut rien entendre, elle a décidé de tenir tête. La canne plie bien. La carpe et a 15 mètres et pas moyen de la faire approcher quand soudain le pire arrive et se décroche.
Au petit matin, nos deux amis décident de plier pour exploiter un autre secteur. Donc à 5h15 la voiture est de nouveau chargée et se rendent sur la Saône.
Aujourd'hui, Christo’ a la niac ! Il n'est pas le coéquipier calme et reposé que nous connaissons. Non, il a décidé d’en découdre avec Dame Carpe. Ses gestes sont rapides, précis. Vraisemblablement, il choisit la bonne stratégie, puisque à 14h il touche une miroir .



Cela dit, les touches sont rares et il est judicieux de tester un autre secteur.
Il est 20h00 et à peine installés c'est la touche. La canne de Christo’ vient de connaitre une touche un peu particulière mais après un bon combat, la question ne se pose plus : Un petit silure s'est laissé tenter par une bouillette.



Il est 23h et Christo’ a l’affront de prendre encore une commune.
Plus tard il renouvelle son exploit avec une autre magnifique carpe commune!



Mais Antoine aussi mérite son heure de gloire et tout à coup: Bip Bip Bip. Il ferre et reste bouché bée. Il vient de prendre une brême !!!
Ce n'est que bien plus tard qu'un timide départ le récompense avec sa première carpe de la session. Une commune de 2Kg.

La nuit passe est Christo subira à 2h du matin une trés belle touche qui se soldera par un trés beau combat et une trés belle commune , et aura la chance de connaitre une activité soutenue tout au long de la nuit.





Et dimanche matin c'est le départ: La bobine tourne et tourne ! Elle est de l’autre côté le la rivière il faut assurer pour la ramener sur cette rive. Canne très haute, au-dessus de la tête Antoine mène le combat tandis que Christo s'équipe de wadders et entre dans l'eau. Le style séduit et est déterminant puisque Madame Carpe est là, sous les yeux de nos deux pêcheurs pour notre grand bonheur, ils immortalisent ce poisson.



Dans la matinée, Antoine aura un autre départ tout aussi fougueux qui lui rapportera une commune et Christo pour sa part prendra un gros chevesne a la bolie ce qui marquera la fin de cette session éprouvante !



Rien de tel que des changements de niveaux d'eau pour déranger les poissons.
Le Rhône est à 13°, la Saône à 17°, quand à la Seille, elle doit à mon avis approcher les 19° alors ...
Destination finale décidée, nous partons très tôt ce dimanche 20 mai .
Après une petite heure de route, la barque est sur l'eau , chargée et nous naviguons avec un courant soutenu :
Et oui, la Seille aussi a bien monté.
Alors que Stephane installe le matériel et déplie les cannes, je saute dans la barque pour installer les cassants dans les branches de la rive opposée.
Le jour va se lever dans quelques minutes et nous devons être prêts.
A plusieurs reprises, un de mes vif est attaqué mais en vain. Le bruit fait par le silure sautant sur le carassin nous interpelle quand soudain...la canne se plie et le cassant cède.
Difficile d'estimer la taille du poisson, qui profite du courant pour se laisser porter.

Il faut y aller en douceur et quelques minutes plus tard, je sors un premier silure de 0,92m.



Quoi ? j'ai une tête fatiguée ?? Mais je suis fatigué. Lever à 3 heures ...
Et ce silure alors ? Comment va-t-il ? Mais il semble étrange ?

Peut-être son atrophie de la queue !



La partie de pêche semble prendre une bonne tournure, et les poissons sont actifs en bordure.
Nous espérons bien prendre quelques silures assez vite avant que la navigation ne reprenne, car il ne sera plus possible de tendre les lignes vers la berge d'en face.

Steph est inquiet! Son vif bouge anormalement . Il scrupte le scion de sa canne prêt à bondire et à ferrer.
Il a entièrement raison car sitôt pensé, sitôt réalisé.
Et il mène un combat avec la maitrise habituelle. Chaque tour de manivelle est pensé, le frein reglé et il marque un point avec le deuxième silure de la matinée.
Encore une fois, ce poisson est atophié à la queue !
C'est du jamais vu ! 2 poissons ayant une anoimalie en une matinée.

Celui-ci accuse 1,04m et ...sans la queue !



Le temps se couvre ! L'activité des carpes en bordure est bon signe. Nous persistons !
Et ça le fait !
Je ferre le troisième poisson. Celui ci semble plus gros.
Il gagne du terrain et nous devons vite monter dans la barque. Nous dérivons loin, très loin!
Partir c'est bien mais revenir avec un petit moteur électrique ...
Après un long combat, il s'installe dans un arbre immergé. Il nous faut remonter pour l'obliger à se déplacer.
Ouf ! La manoeuvre a réussi.

Il montre sa gueule et..hop ! je le saisi par la machoire.
Un peu plus long que ses deux prédécesseurs, il affiche 1,72m



Allez, nous cloturons cette matinée de pêche par une photo de famille



Cette journée ne serait pas un succes si nous ne pouvions pas avoir le privilège de les voir repartir.

Nous les remettons soigneusement à l'eau dans l'espoir de les rencontrer très bientôt.



Au revoir Silures...


Nous sommes vendredi soir et Christo n'a qu'une seule idée en tête: Aller faire une pchtite session sur les rives d'une riviere splendide: la Saône!
18h30 il est sur la berges et Gunbal ne tarde pas lui aussi a arriver
Le zodiac est prêt, la première ligne est tendue à proximité d'un arbre immergé sur la berge opposée, l'autre dans le chenal et la dernière en bordure en bas de la première cassure .
Midi, la centrale s'emballe, et la canne plaçée sur l'autre rive est pliée. Le poisson semble petit mais il faut le ramener sur plus de 100m!
Arrivé au bord, surprise, un glane !



Le vent se lève, il y a de bonnes rafales et des branches cassent dans tous les coins, nous prenons une sage decision, nous plions !

Une pchti bonus :



Manque de fil, le Christo' ?



Il n'a jamais été mentionné que les plus gros étaient les plus beaux .
Ce splendide poisson doit mesurer 10 à 12cm et fait la fierté de notre ami Catfish.





Et Fred !!!
Toujours de beaux poissons !
10kg pour 1,05m : ça le fait !!!






Quel régal de sortir le bateau après une bonne journée de travail.
Mercredi, alors que le soleil avait dominé une bonne partie de la journée, j'ai pensé que ce faible réchauffement aurait un impact sur nos amis les silures. Alors, sitôt rentré à la maison, le bateau et attelé et 20mn plus tard, nous voici sur la Saône.
C'est un peu une première car pour cette sortie je suis accompagné de ma 3ème fille Céline mais aussi ...de mon épouse.
Les premières fosses ne sont pas habitées et très vite, nous remontons explorer un autre secteur.

Cette fois, nous apercevons quelques échos et ...c'est la touche !



Oui, Céline a ferré son poisson à la main et maintenant continue le combat comme il se doit.
Mais , ce poisson est plein de vitalité ?



Le frein bien reglé, la canne maintenue dans la main gauche...on saisi le poisson




Quelle fierté! Du haut de mes 14 ans, j'ai réussi à maitriser toutes les étapes pour le sortir. Et puis, maman ne manquait pas de me donner des conseils.
Oui, heureuse et fière de sortir un beau poisson de 1,24m devant les yeux pleins d'émotions de mes parents.



Mon père a dit : Il faut toujours respester le poisson, alors j'en prends soin!



Et de le voir repartir ? N'est ce pas aussi une grande satisfaction ?



Prenons le temps de les laisser vivre !!

Mot du rédacteur :
Vous faire partager ces quelques récits n'aurait pas été possible sans la participation de mes amis.
Je souhaite alors apporter toute ma gratitude aux differents acteurs et actrices et mes remerciements les plus sincères.
Et puis, rien ne serait dit si je ne rendais pas hommage à tous ces passionnés de pêche ( vous ) avec qui nous partageons de belles cessions.
Ce concept d'intersite a le privilège de briser les frontières qui peuvent subsister entre les differents forums ou associations et malgré un semblant d'aspect compétitif, il apporte beaucoup dans nos mentalités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silureclubrhodanien.free.fr
némo
BTcien


Localisation : 65 hautes-pyrénées

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Jeu Juin 14 2007, 21:28

c'est un super récit où sont présents des titans !!!!!!! Shocked

sacrés bestiaux !!!!!!! thumleft



domage qu'il fasse trois réponses cela laise les autres forums...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://accro-peche.forumactif.com/index.forum
Christophe BT
BTcien


Localisation : Nord 38

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Jeu Juin 14 2007, 21:43

o-o

Magnifique Philippe, comme d'habitude. thumright

Citation :
domage qu'il fasse trois réponses cela laise les autres forums...

Je n'avais pas vu. Tu as mal lu les règles de l'article Philippe. Aux autres capitaines de t'en tenir rigueur au pas...

_______
Homo bibinophilus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://photosbytof.free.fr
némo
BTcien


Localisation : 65 hautes-pyrénées

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Jeu Juin 14 2007, 21:49

le seul hic c'est que pour ma part j'ai pas tout mis dans mon récit mais bon,

si il plait, il plait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://accro-peche.forumactif.com/index.forum
fisher24
BTcien


Localisation : Mussidan (24)

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Jeu Juin 14 2007, 22:01

Beau est long (trop peut-être, si on se tient aux règles) récit.

C'est impressionnant de voir autant de gros silures. Et dire que j'attend toujours de pêcher mon tout premier ... .

Dommage toutefois qu'il y ait tant de photos qui ne s'affichent pas.

Lolo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mission-peche.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Jeu Juin 14 2007, 22:06

Kikou

c'est un magnifique récit ...

mais 3 posts au lieu de 2 m'aurait aussi beaucoup arrangé ...
car malheureusement les choix n'ont pas été évident pour tout résumer ...

bravo pour les poissons et pour le boulot Wink
Revenir en haut Aller en bas
lo...hic!!!
BTcien


Localisation : armentières pauvre mais fier 59

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Jeu Juin 14 2007, 22:11

énorme les silures!!!!
ça doit faire mal aux bras!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Jeu Juin 14 2007, 22:38

Exact c'est vraiment dommage car le récit est vraiment bien, diversifié et plaisant à lire ... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mangor
BTcien


Localisation : Bourges (18)

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Jeu Juin 14 2007, 22:47

3 Posts... pas bien !!!! Bon ok 3 postes de pur bonheur donc chapeau a vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michou BT
BTcien


Localisation : Nord Isere(38)

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Jeu Juin 14 2007, 23:12

C'est vrai, on s'en lasse pas des récits de Philippe, bravo. thumleft
Et puis les 3 posts , ça doit être pour faire une moyenne avec ceux qui n'en ont fait qu'un... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@Xxsniper@
BTcien


Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Jeu Juin 14 2007, 23:53

nature, silure,truite , carpe et amour blanc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gillou le fada
BTcien


Localisation : anduze (gard)

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Ven Juin 15 2007, 10:52

chapeau les siluristes, que du gros silure dans le gard, z'avez dû vous gaver!
bel article sinon!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cfc30.forumactif.fr/portal.htm
nawapeche
BTcien


Localisation : les Landes

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Ven Juin 15 2007, 10:57

belle article
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanguinetpeche.site.voila.fr
*jacky*
BTcien


Localisation : isle d'abeau 38 nord isere

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Ven Juin 15 2007, 11:00

:bonj: tres beau recit complet :bonj:


thumleft des poissons enormes felecitation thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KeViN
BTcien


Localisation : LorRaine

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Ven Juin 15 2007, 16:33

bravo les siluristes ,sa change de la carpe ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.carpistes.fr
Baptiste
BTcien


Localisation : meurthe-et-moselle

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Ven Juin 15 2007, 18:21

Quels pêches Shocked thumleft
Bravo a tous, magnifiques poissons !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémi
BTcien


Localisation : Vic en Bigorre

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Ven Juin 15 2007, 18:50

bravo les gars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
corinne
BTcien


Localisation : Albi ( tarn )

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Sam Juin 16 2007, 21:26

bravo pour le recit grosse bêbette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/milleetunecouleurs/accueil.html
el pescador
BTcien


Localisation : la rouviere

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Sam Juin 16 2007, 22:43

ils sont beaux c'est silures de silveréal

bravo les gars pour votre recit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Sanchez
BTcien


Localisation : Villars les Dombes

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Lun Juin 18 2007, 19:38

Bonjour,
Désolé mais je n'ai pas tout saisi !!!
3 posts , 2 posts ... ?????
Si je ne devais en faire qu'un seul, cela m'aurait arrangé car j'ai du tout préparer le dernier soir et le poster rapidement.
Ceci dit, si vous devez me pénaliser pour une faute ....allez y. J'ai passé le cap de la rancoeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silureclubrhodanien.free.fr
Mangor
BTcien


Localisation : Bourges (18)

MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Lun Juin 18 2007, 21:51

La rancoeur ?? connait pas ce mot, plaisir et bonheur ?? sa oui je préfère thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez   Aujourd'hui à 13:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Silure Club Rhodanien : Capitaine Philippe Sanchez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Binouz' Team Concept ::  :: LES AUTRES FORUMS :: Les évènements passés :: Les Intersite :: L'INTERSITE 2007-
Sauter vers: